Une nouvelle micronation flottante

Une micronation flottante se positionnera au large de la Sardaigne, dans les eaux internationales qui la séparent des Baléares.


Plusieurs projets d'îles artificielles sont à l'étude dans le monde.

Elle s'appellera la Principauté d'Atlantide. Cette micronation sera gouvernée par Aldo Francesco III, alias Aldo Poncini, un détective privé et syndicaliste italien. Le journal italien " Il Tempo " a rapporté la nouvelle récemment. ( Lien disponible sous cette page )



SAS, le Prince Aldo Francesco III d'Atlantide

Le journal italien Il Tempo apporte la nouvelle et cite les propos de ce Prince aspirant à une petite partie de la Méditerranée. Le prince Aldo Francesco III a programmé la proclamation le 21 mars. Ce même jour : « Nous établirons notre ambassade à Turin et un consulat honoraire. Cela se fera avec le soutien de 28 autres micronations ». La liste comprend Alaska Indipendence, Alto Shwartz, Arvesia. Barbettia, Centumcelle, Ladoland, Namayan, Ourania, Repubblica di Tavil, Regno dei Templari, Stratton, Woodlandia et bien d'autres.


Suite à l'expérience du mouvement Seasteading, la Principauté s'élèvera sur une ville flottante. " La Principauté d'Atlantide s'élèvera dans les eaux internationales - les coordonnées étant 7,30 ° Est - 40 ° Nord - sur quelques navires que nous avons déjà sélectionnés. Il existe des sociétés de jeux, que je ne peux pas nommer, prêtes à investir des millions. Nous finalisons les contrats. Qu'est-ce qu'ils en retirent ? Ils construiront des navires-casinos sans payer d'impôts. Mais nous voulons aussi attirer des instituts de recherche pour mettre en place des laboratoires médicaux flottants », explique Poncini-Aldo Francesco III, ancien policier de Scurzolengo, dans la région d'Asti , aujourd'hui détective et président d'un petit syndicat.


" Je veux créer un Sealand méditerranéen " 

« Nous construirons notre ville flottante avec des casinos et des navires-hôpitaux dans quelques années. Comme l'a dit Kissinger, les choses se font étape par étape… Il y aura aussi la possibilité de demander la citoyenneté », explique Poncini qui travaille avec une équipe de une dizaine de personnes. "Je veux créer un Sealand méditerranéen", clame-t-il, "C'est un défi personnel auquel je tiens avant tout, quels que soient les gains possibles. Je connais les lois, je sais m'arrêter devant le ravin. C'est un combat pour liberté ".


https://www.iltempo.it/attualita/2022/01/24/news/micronazioni-navi-casino-sardegna-acque-internazionali-principato-di-atlantida-movimento-seastading-30203905/



38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout