top of page

Le Micromonde est-il si différent du Macromonde ?




Les religions ont produit les cultures sur lesquelles reposent la morale, les modes de vie et de consommation qui nous formatent. Nos goûts, nos réflexes et ce qui nous parait normal ou anormal en résultent indéniablement. Bien que les micronationalistes soient d’une grande créativité et enclins à réinventer des mondes qui leur sont propres. Ces nouveaux mondes là restent en général dans la même culture de leurs créateurs. Nous allons illustrer ce constat avec quelques exemples.

Le logo de la CRBS, la chaîne de Saint-Castin (Canada)

Commençons par la manière dont les micronations produisent par exemple leurs programmes vidéos, plus particulièrement les journaux télévisés ou leurs émissions de radios. Vous remarquerez que les chartes graphiques et les génériques choisis par des micronations nord américaines sont très proches de celles utilisées par CNN, CBS, Fox ou ABC. Côté européen, les mêmes similitudes s’observent.




Intéressons-nous maintenant à la morale. Lors d’un rassemblement inter-micronational, un micronationaliste venant d’Asie eu beaucoup de mal à côtoyer à table un micronationaliste transgenre, il en résulta une altercation plutôt embarrassante pour les convives y assistant. Est-ce que ce même micronationaliste aurait eu la même opinion s’il avait grandi en Occident où les états produisent des campagnes d’information sur la question transgenre? Est-ce que les convives européens se montreraient aussi tolérants s’ils avaient grandi en Asie dans des pays où la morale religieuse instruit les lois sociétales? Ben sûr que non. C’est donc sans surprise que la considération des personnes LGBTQ+ soit exactement identique dans le Micromonde que celle que nous pouvons constater selon les régions du monde. La vision et la place de la femme suit cette même logique dans le Micromonde.


L'ex-Roi James 1er de Scone avec le Grand-Duc Travis de Westarctica.

Passons aux uses et coutumes. C’est peut-être là que la créativité de certaines micronations fait davantage son oeuvre tandis que d’autres vont plutôt respecter des traditions ancestrales. Prenons l'exemple de l’Institut Fomoire dont l’existence ne trouve de sens que dans la réhabilitation d’une nation celtique légendaire. Pour cela, ces micronationalistes ont fait naître des rites et une langue qui résultent de leur imagination. On pourrait également parler de Juclandia, un sympathique royaume de peluches ou de la principauté d’Anthophilia dont le Prince Jonathan 1er règne sur plusieurs ruches d’abeilles. Ces micronations là sont aux antipodes du Royaume de Scone qui sous l’impulsion de son ex-Roi James 1er, s’est directement inspiré de la monarchie britannique ou de l’Empire de Pavlov qui rappelle en tout point la Russie Impériale.


On peut donc en conclure que si les micronations sont capables d’originalité dans certains domaines, elles demeurent néanmoins très fortement influencées par la culture de leurs fondateurs. Une micronation nord-américaine sera indéniablement construite et pensée à l’américaine de la conception de son site internet à sa façon de communiquer avec les autres, tout comme une micronation européenne le fera à sa manière. Les préoccupations d’une micronation en Afrique et ses réponses à ses dernières varieront et tergiverseront de la même manière avec d’autres micronations du monde que le font les états africains reconnus par l’ONU. Une micronation égyptienne aura toujours plus de chance d’être de confession musulmane plutôt qu’une autre tout comme une micronation irlandaise se fera chrétienne ou laïque plutôt qu'hindouiste ou juive.


Le bal princier du Godet d'or organisé par la principauté d'Aigues-Mortes, une institution micronationale directement inspirée du bal de la rose à Monaco.

Les micronationalistes créent leur pays avec des sociétés bien plus similaires que leurs fondateurs aiment à le penser. C’est la preuve que les micronationalistes n’en sont pas moins humains et influençables que tout autre personne sur cette bonne vieille Terre. Il ne pourra jamais y avoir de pensée unique, en revanche, avec le temps, les micronationalistes ont appris plus rapidement à mieux se connaître et à s’apprécier. Bien que différents, ils ont appris à se rapprocher et là où des guerres existent dans le Monde, il y a des discussions et des échanges dans le Micromonde. Certes, ils peuvent être vifs parfois, mais la volonté de toujours comprendre l’autre demeure primordiale. C’est en cela que le Micromonde apporte un bien meilleur résultat en terme d’échanges et de tolérance. C’est en cela qu’il est différent pour ne pas dire meilleur.




Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page