top of page

Westarctica a soufflé ses 20 bougies !

Dernière mise à jour : 21 janv. 2022

Réunis le 2 novembre 2021 à Charlotte (Caroline du Nord), le Grand-Duc Travis et de nombreux dignitaires de la micronation antarctique ont célébré son vingtième anniversaire. Lors de cette rencontre avec ses concitoyens, le monarque westarcticain s’est exprimé avec un discours retraçant son parcours depuis la naissance de la micronation.



SAR le Grand-Duc Travis de Westarctica


Westarctica est au départ une communauté d'individus qui partageaient le désir d'habiter en permanence une vaste région de l’Antarctique, connue sous le nom de Terre Marie Byrd.


En 2001, cette partie du continent antarctique a été revendiquée par Travis McHenry, premier et toujours actuel Grand-Duc d’une micronation revendiquant cet immense territoire. Une revendication qui n’a toujours pas été contestée par qui que ce soit, comme se plait à le préciser Son Altesse Royale.


« Au départ, je m’étais fixé 5 années avant de pouvoir fouler le sol de Westarctica. Je pensais me rendre sur une base abandonnée d'observation d’oiseaux ou je croyais être en capacité d’ y développer un petit hameau ».

Depuis toutes ces années, aucun citoyen du Grand-Duché n’a pu se rendre sur le territoire national. C’est un projet qui relève toujours et encore d’une coûteuse expédition que seuls certains scientifiques peuvent réaliser, grâce aux deniers des pays non-contestataires. Un comble pour notre Grand-Duc qui cependant, a su adapter son projet à cette réalité: « Au départ, je m’étais fixé 5 années avant de pouvoir fouler le sol de Westarctica. Je pensais me rendre sur une base abandonnée d'observation d’oiseaux ou je croyais être en capacité d’ y développer un petit hameau avec des commerces etc… En creusant un peu plus, je compris toute la complexité du projet, car toute subsistance dans un climat aussi hostile ne peut être envisagée sans un acheminement régulier de combustible et de nourriture. Alors je me suis dit qu’il fallait commencer par former une sorte de gouvernement en exil. »


C’est ainsi que le Grand-Duc Travis de Westarctica a pu constituer une preuve matérielle de l’existence de sa micronation, en produisant par exemple de nombreuses pièces de monnaie et des timbres que les fans de micronations aiment collectionner. Le chemin ne s’est pas fait pour autant sans mal et sans doutes. En fait l’US Navy, dans laquelle McHenry est lieutenant, réprouve cette attitude revendicatrice. Travis se pose alors des questions si cette lumineuse idée n’est finalement pas très intéressante et lève le pied pendant quelques temps. Rappelé par ses fidèles en 2010, c’est quatre ans plus tard en 2014 que le Grand-Duc se pose la question de fond sur le sens de sa micronation. Il en déduit alors que la mission première devrait être d’ordre environnemental. Protéger son territoire et oeuvrer en ce sens permettrait alors de mieux sensibiliser sur le réchauffement climatique. Depuis, le Grand-Duc se félicite de compter ses concitoyens toujours plus nombreux ( 2000 à ce jour ), grâce à la constitution d’un groupe communautaire sur les réseaux sociaux. La micronation s’est inscrite en tant qu’ONG, ce qui lui permet de récolter des fonds déductibles d’impôts aux États-Unis. Elle s’est également inscrite en tant qu’observateur aux Nations-Unis. Le Grand-Duché de Westarctica compte ainsi maintenir une place prépondérante dans le monde des micronations. Il est actuellement organisateur de l’édition 2022 du Microcon, le plus grand congrès Micronational sur le continent américain qu’il prévoit d’accueillir à Las Vegas, cité où il réside désormais.




23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page