top of page

Un MicroCon plein de jeunesse et de tolérance.

La conférence micronationale a laissé une grande place à la jeunesse sous l'oeil bienveillant de son hôtesse, la Reine Carolyn de Ladonie.


De nombreux jeunes micronationalistes ont pu prendre la parole cette année.

Dans le public, on remarque un grand nombre d’adolescents et de jeunes adultes faisant preuve de créativité, d’enthousiasme et d’originalité. Comme les anciens, ils arborent de beaux uniformes tirés à quatre épingles, exposent des présentations bien construites et interviennent sans crainte sur les sujets qui leur tiennent à coeur tel que la question féminine dans le Micronationalisme ou la lutte contre la transphobie. Cette jeunesse voit dans le micronationalisme un espace de tolérance dans lequel elle peut s’exprimer sans être confrontée aux préjugés les plus habituels. Le public du MicroCon confirme ce sentiment en se montrant à l‘écoute et bienveillant envers les jeunes intervenants.


Si la jeunesse micronationale montre son goût pour l’engagement et la lutte contre les inégalités. La vieille garde est toujours là pour rappeler l’essence même du micronationalisme: l’humour. Cet humour qui s’avère même être une des sources du succès de micronations iconiques selon l’exposé du très illustre Empereur Eric de l’empire Aericain. L’humour, on le retrouvera aussi dans l’intervention déjantée du baron Rankin McGillivray de Mars qui a reçu les rires aux éclats et des applaudissements soutenus du public. Pour ce qui est de l’humour, le très attendu Sultan du Slowjamastan n'a pas fait défaut.


Sa majesté impériale, l'Empereur Eric a donné un exposé très instructif dans lequel il désigne l'humour comme un facteur commun à toutes les micronations ayant duré dans le temps.

Il est souvent dit que pour débattre intelligemment, il est bien souvent plus important d’écouter pour comprendre que de chercher des arguments pour imposer un point de vue. C’est justement dans cet état d’esprit que les interventions et les échanges se produisent tout au long de ce MicroCon qui pourrait donner une sacré leçon de diplomatie, de respect et d’humanisme à un grand nombre de chefs d’États qui nous gouvernent.


Lors de ce MicroCon, le Roi Emmanuel d’Amenothia est intervenu pour rappeler à son tour la force du micronationalisme qui est l’union et la fraternité que les micronations doivent conserver entre elles. Pour cela, il s’est appuyé sur une métaphore du grain de sable : « Même si nous sommes qu’un grain de sable individuellement, lorsque nous nous réunissons, nous devenons une plage résistante aux vagues. »


Son Altesse Royale, le Prince Philip de Pibocip

Entre l’humour si chers aux anciens et les grandes causes de la jeunesse micronationale, le micronationalisme a su trouver son équilibre par ce qui a été très bien décrit par le Prince Philippe de Pibocip : L’intention d’oeuvrer pour le bien commun. Ce premier intervenant a eu le mérite de poser les bases communes du micronationalisme dans son exposé. Le bien commun est effectivement une aspiration que partagent tous les micronationalistes, souvent désireux de créer un pays, un monde, un espace collectif dans lequel ils y projettent leur vision d'une société idéale.  La conférence s’est terminée par une série de questions et réponses dans le public, puis par la traditionnelle remise de médailles et de distinction qui s’est révélée particulièrement généreuse pour le président Kevin Baugh de Molossia et la Reine Carolyn de Ladonia.


L’hôtesse de ce MicroCon 2023 peut être félicitée pour avoir si bien orchestré les interventions et les échanges tout au long de cette conférence avec la bienveillance qu’on lui connait. Interrogée sur son choix d’accueillir l’évènement chez elle cette année, sa majesté a ressenti que c’était son tour d’endosser la responsabilité de l’organisation de ce grand-rendez-vous bi-annuel. Nul doute pour les participants de cette édition, que la Reine a fait les choses avec passion et l’intention de faire plaisir à ses amis micronationalistes.


Le Duc Jordan Farmer de la péninsule de l'ours, président du Micronational Hall of Excellence et Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Juliana de Ruritanie

La conférence du MicroCon 2023 s'est terminée avec un gala très convivial au cours duquel le Micronational Hall of Excellence en la personne de monsieur Jordan Farmer, a récompensé du prestigieux Norton leurs majestés la reine Reine Carolyn de Ladonie et la Reine Anastasia de Ruritanie. Le Norton de la Reine Anastasia a été remis à sa fille, Son Altesse Royale, la Grande-Duchesse Juliana qui la représentait.


La Reine Anastasia, inconditionnelle participante et organisatrice de l'édition d'Atlanta en 2017, n'a pas pu se rendre cette année à Chicago pour des raisons de santé. Sa Majesté a reçu un hommage appuyé et touchant de la part du Duc Jordan et de la Grande-Duchesse Juliana. L'ensemble de la communauté micronationale lui souhaite un bon rétablissement.



Très émue en prenant la pose, la Reine Carolyn incarnait de toute sa superbe et d'une grâce infinie, la Ladonie et son ordre des hespérides.

L'élégance était de mise chez la plupart des participants et la Reine Carolyn n'a pu retenir certains signes d'émotion. Résolument humaine malgré sa grande maitrise protocolaire, Sa Majesté était visiblement très touchée par tout l'enthousiasme et tout le soutien dont elle faisait l'objet hier soir.


" Un prochain MicroCon bilingue en 2025 "

L'Empereur Eric et la Princesse Chloe annonçant la candidature retenue du MicroCon 2025 à Montréal

Cette soirée de gala de clôture a réservé une autre belle surprise avec l'annonce des hôtes du prochain MicroCon en Amérique du Nord. Ce dernier se déroulera à Montréal au Canada et il sera conjointement organisé par l'Empire Aericain, le Neugraviat de Saint-Castin, et la Principauté de Sancratosie. C'est Sa Majesté Impériale, l'Empereur Eric et Son Altesse Sérénissime, la Princesse Chloe qui ont eu le plaisir d'annoncer la nouvelle à l'assemblée. Une annonce faite en anglais et en français pour donner le ton et la couleur de ce qui sera un premier rassemblement bilingue. Tout laisse à penser que le MicroCon poursuit sa vocation internationale et multiculturelle après une première édition européenne souhaitée par la reine Reine Carolyn de Ladonie et organisée par le grand-Duc Nicholas de Flandrensis.


Good bye Chicago, Bonjour Montréal et See you soon Ypres !





82 vues0 commentaire

Comments


bottom of page