top of page

Jonas 1er le conquérant

La Suisse a désormais une micronation qui promet de faire rapidement partie des plus grandes. Une entrée en force qui n'a pas échappé aux médias européens.


Couronnement de l'Empereur-Roi Jonas 1er de l'Empire de Lauwiner en décembre 2019

Connaissez-vous l'Empereur-Roi Jonas 1er de l'Empire de Lauwiner ? Si ce n'est pas le cas, il est temps pour vous d'en prendre bien note. Nous vous présentons le Monarque micronational possédant le plus grand territoire privé en Europe. Son Empire s'étend sur plusieurs parcelles, une superficie de 65.000m2 ( 132.000 Square feet ). Comment a-t-il pu cumuler autant de terre dans un pays comme la Suisse, l'un des plus chers au monde ? Voici son histoire.


Il a commencé à faire l'acquisition de son territoire, parcelle par parcelle, à partir de 2015, quand son père lui offrît son premier terrain pour ses 20 ans. Passionné d'histoire et des anciens régimes absolutistes européens, Jonas a l'idée d'aller chercher des terres sans propriétaires.


Une idée de génie

SMIR L'Empereur-Roi Jonas 1er de Lauwiner

Grâce à une loi de certains cantons suisses, Jonas commence à s'intéresser aux cadastres de plusieurs communes, dans lesquelles il dépose des demandes dite "d'occupation". Eh oui, en Suisse, cela est possible, si vous découvrez un terrain non réclamé et si vous êtes le premier à le revendiquer: Bingo ! La parcelle est à vous. Il n'y a que peu de frais d'inscription et de gestion. C'est ainsi que le jeune homme s'est emparé d'une multitude de terrains dans les cantons de Berne et du Valais. Ses terres, il les appelle ses conquêtes .


Âgé de 27 ans, Jonas 1er, Empereur de Lauwiner et Roi de Berthoud, est aujourd'hui le monarque d'une micronation en passe de devenir l'une des plus riches et des plus iconiques d'Europe sans que personne ne l'ai vu venir. Vous ne le trouverez pas sur MicroWiki ni dans aucun groupe micronationaux sur les réseaux sociaux. Il a travaillé sans relâche et dans les moindre détails l'ascension de son Empire qu'il veut désormais rentabiliser. Le temps des conquêtes laisse place à celui de l'investissement et de la création.


"Être Roi ou PDG d'entreprise, c'est exactement la même chose"

L'Empereur-Roi voit son Empire comme une entreprise à laquelle il souhaite à terme se consacrer entièrement, en vivant des productions agricoles et d'une activité touristique. Son but aujourd'hui est de se développer pour augmenter son chiffre d'affaire. Il a frappé monnaie et il possède même un véritable canon qui bien entendu, n'est là qu'en démonstration de pouvoir.


L'Empereur-Roi Jonas 1er posant devant son canon

Une Micronation-entreprise pourquoi pas et ce n'est pas nouveau. Pour exemple, des micronations comme Sealand ont passé ce cap en vendant leurs titres de noblesse, ce qui permet de monnayer l'entretien de leur célèbre plateforme. Jonas, quand à lui, compare son statut de Souverain à celui de PDG d'une entreprise: "C'est exactement la même chose" dit-il. Son but aujourd'hui est de se développer pour augmenter son chiffre d'affaire.


Peu de chance que ses visions mercantilistes soient crapuleuses, comme on ne peut que le déplorer avec l'exemple du Liberland. Jonas 1er est aussi un humanitaire avant d'être un grand monarque micronational. Il a créé sa propre fondation humanitaire en 2014, la "Lauwiner foundation" qui possède son propre site internet, une page sur Facebook ainsi qu'un compte instagram. Sur la page Facebook, on peut y lire que les principaux donateurs sont les entreprises de l'Empire. Ses actions humanitaires se concentrent sur le continent africain pour l'instant avec un projet d'extension d'aides sur l'Asie.


Ambitieux, audacieux et riche d'idées, Jonas 1er a construit un des micronations les plus abouties, avec de véritables perspectives d'évolution que nous ne manquerons pas de suivre. Il n'a pas eu besoin de la communauté micronationale sur les réseaux sociaux pour se faire un nom et bâtir ce qui est d'ores et déjà un exemple dont beaucoup s'inspireront.








146 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page